casino building

Le jeu en ligne au Canada a toujours été considéré comme une zone grise dans la législation canadienne en ce qui concerne sa légalité. Surtout si l’on considère les diverses opinions du monde entier entourant le jeu légal.
Cependant, au cours des dernières années, quelques provinces ont lancé leur propre casino de jeux en ligne. Certains de ces casinos tentent de suggérer que les opérateurs extraterritoriaux opèrent illégalement, mais rien dans la loi canadienne ne le soutient.

La réalité est que le jeu en ligne au Canada devient de plus en plus populaire. Playcasinos.ca estime que plus de 70% des Canadiens ont joué au cours de la dernière année. Mais c’est beaucoup plus déroutant dans la réalité et à ce jour, le gouvernement fédéral n’a pas encore promulgué de législation spécifique concernant le jeu en ligne.

Les meilleurs casinos légaux

CASINO

Bonus

Payment Methods

5Règlement canadien sur le jeu
Jusqu'à 1 500 $
+ 200 tours gratuits
Payment Methods
Mastercard
Neteller
Paysafecard
Skrill
Visa
Instadebit
100% jusqu'à 500 $
+ recevez 100 tours gratuits
Payment Methods
Mastercard
Neteller
Paysafecard
Skrill
Visa
Ecopayz
100% jusqu'à 100 $
+ 50 tours gratuits
Payment Methods
Mastercard
Neteller
Paysafecard
Skrill
Visa
Interac
jusqu'à 1000 $
Payment Methods
Mastercard
Neteller
Paysafecard
Skrill
Visa
Ecopayz
10 $ gratuit sans dépôt + $32 pour chaque 20 $ que vous déposez jusqu'à 160 $.
Payment Methods
Mastercard
PayPal
Paysafecard
Skrill
Visa
Ecopayz

Le jeu au Canada

Animated Judge CartoonIl y a un certain nombre de faits importants qui doivent être pris en compte en ce qui concerne les jeux de hasard en ligne au Canada et les lois qui les concernent. Il est illégal d’aller dans un lieu de jeu et de paris ou d’en être le propriétaire, conformément au Code criminel du Canada.

Histoire du Jeu au Canada

Il n’y avait pas de casinos canadiens légaux entre 1892 et 1969. En fait, on ne vous autorisait pas du tout à jouer autre chose que des tombolas, des loteries caritatives et des courses de chevaux. Cependant, en 1969, le gouvernement fédéral a décidé d’autoriser toutes les provinces canadiennes à tenir leurs propres loteries, car cela semblait être un excellent moyen de financer divers projets locaux.

En 1985, le gouvernement fédéral a pris une autre décision de déléguer le contrôle total du jeu aux provinces. Cela signifie que chaque province avait le contrôle des lois sur les jeux de hasard dans sa province. Malheureusement, le code pénal fédéral n’a pas changé et n’a fait qu’ajouter plus de confusion à la question.

En 2012, le premier casino en ligne entièrement légal a été lancé en Colombie-Britannique avec des jeux de casino et du poker offerts aux résidents de la Colombie-Britannique. Aujourd’hui, plus de 80 casinos terrestres au Canada offrent des machines à sous et des jeux de table. Quant aux casinos en ligne, les Canadiens ont accès à des milliers de sites de casino, certains offrant même des options de paris sportifs.

Quelles sont les lois sur le jeu pour chaque province canadienne ?

Il existe un total de 10 dix provinces au Canada et chacune d’elles est responsable de son propre ensemble de réglementations concernant les jeux de hasard en ligne et des casinos terrestres. Tous les casinos, bookmakers, loteries et autres opérateurs de jeux d’argent sont tenus de respecter les lois spécifiées par la province dans laquelle ils sont établis. Bien que les lois soient similaires dans la plupart des provinces, les types de jeu autorisés ainsi que l’âge légal pour jouer varient légèrement.

British Columbia flagLe jeu en Colombie-Britannique

Vous devez avoir au moins 19 ans pour entrer dans un casino ou participer à des jeux d’argent en Colombie-Britannique. Les jeux de hasard dans les casinos, les achats de billets de loterie, les paris en ligne et les courses de chevaux sont tous légaux aux termes des lois de la province.

Le jeu au Québec

Quebec FlagLes quatre casinos terrestres du Québec sont vraiment à voir, entourés de paysages magnifiques et dotés de finitions extravagantes. Leur choix de jeux est également très vaste. Si vous préférez vivre des sensations de jeu dans le confort de votre foyer, vous serez ravi d’apprendre que les jeux de casino en ligne sont également parfaitement légaux dans cette province.

 

Le jeu en Ontario

Ontario FlagL’âge légal du jeu en Ontario est de 19 ans, mais ce qui distingue cette province c’est qu’une partie des revenus du jeu est réinvestie dans la communauté par la Société des loteries et des jeux de l’Ontario (OLG), raison pour laquelle les casinos sont considérés à la fois comme commerciaux et caritatifs. De plus, les pistes de course abritent également des machines à sous et d’autres jeux fonctionnant comme des casinos plus petits. Le jeu en ligne est également légal en Ontario.

 

Le jeu à Alberta

Alberta FlagBien que les jeux d’argent soient légaux en Alberta, la plupart des sites de casino en ligne sont gérés par des opérateurs de jeux offshore, dont certains sont réglementés par des chiens de garde internationaux. La province compte un total de 20 casinos terrestres, dont 5 sont des exploitants des Premières nations et les 15 autres sont des casinos sans réservation. Le droit ici n’est que de 18 ans, comme au Manitoba et au Québec.

 

Le jeu en Nouvelle-Écosse

Nova Scotia flagDeuxième plus petite province canadienne, une proportion étonnamment élevée de la population néo-écossaise pratique des jeux de hasard et d’argent, que ce soit en ligne ou sur terre. L’âge légal est de 19 ans, comme dans la plupart des autres provinces, mais le principal inconvénient est que les résidents de la province n’ont accès qu’aux sites Web d’ALC.ca, ce qui en fait une variété assez limitée de jeux.

 

 

Le jeu en Saskatchewan

Saskatchewan flagAvec un total de 9 casinos terrestres, la Saskatchewan propose une gamme vaste et variée de machines à sous, de jeux de table et de poker. Officiellement, la loterie provinciale est la seule forme de jeu légalisée en Saskatchewan. Cependant, comme la réglementation ne concerne que les services de jeux basés et sous licence dans la province, aucune loi n’interdit aux opérateurs de jeux basés ailleurs de cibler les résidents.

 

Le jeu au Manitoba

Manitoba flagLe Manitoba propose un grand choix de sites de jeu en ligne, ce qui permet aux résidents de vivre facilement des sensations fortes grâce aux ordinateurs de bureau et aux appareils mobiles. Bien que les lois officielles sur les jeux en ligne dans la province restent dans une zone grise, les loteries, le bingo et les activités de jeux au sol sont autorisées.

 

 

Jouer au Nouveau-Brunswick

Flag_of_New_BrunswickLa Société des loteries et des jeux du Nouveau-Brunswick (NBLGC) est l’autorité provinciale responsable de la supervision de la plupart des activités de jeu. Bien qu’il n’y ait que deux casinos terrestres, les loteries, les courses et les jeux de bienfaisance sont assez courants. Pendant ce temps, le statut sur les jeux en ligne est également autorisé.

 

 

Le jeu à l’Île-du-Prince-Édouard

Prince Edward Island FlagLa plus petite province du Canada a l’un des taux de jeu les plus bas du pays. Cependant, il existe encore une grande variété d’activités de jeu, qu’il s’agisse de casinos terrestres, de paris sportifs ou d’opérateurs en ligne. Il n’existe que deux sites de paris physiques, il est donc préférable de se connecter en ligne si vous souhaitez avoir plus de choix.

 

 

Le jeu à Terre-Neuve et au Labrador

Newfoundland and Labrador flagC’est un choix plutôt mince en ce qui concerne les jeux de hasard sur terre à Terre-Neuve-et-Labrador, avec un seul casino et un autre plus petit ‘racino’, fondamentalement une piste de course avec une poignée de jeux de casino. Le jeu ne semble tout simplement pas intéresser les résidents autant que dans les autres provinces. Cependant, la bonne nouvelle est que le jeu en ligne n’a pas été interdit ici, ce qui signifie que vous pouvez toujours accéder aux casinos de jeu en ligne.

Impact économique du jeu au Canada

Les revenus du secteur des jeux de hasard au Canada rapportent environ 12,4 milliards de dollars chaque année. Cet argent est généré par les casinos terrestres, les loteries, les pistes de course, etc. Voici à quoi cela ressemble au niveau provincial :

Provinces de l’Atlantique ( (Nouveau-Brunswick, PEI, Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve))

  • Revenu du jeu chaque année : $1.1 milliard 
  • N. de casinos : 6 
  • N. de points de loterie : 3,000

Colombie Britannique 

  • Revenu du jeu chaque année : $2.7 billion
  • N. de casinos : 30 
  • N. de points de loterie :4,300

Manitoba

  • Revenu du jeu chaque année: $814 million
  • N. de casinos : 6
  • N. de points de loterie : 913

Ontario

  • Revenu du jeu chaque année : $6.3 billion
  • N. de casinos : 25
  • N. de points de loterie : 9,900

Quebec

  • Revenu du jeu chaque année: $2.7 billion
  • N. de casinos : 6
  • N. de points de loterie : 8,500

Seskatchewan

  • Revenu du jeu chaque année: 773 $ million
  • N. de casinos : 8
  • N. de points de loterie : 909

Qui exploite les casinos au Canada ?

Bien qu’il s’agisse d’une zone grise en droit canadien, il existe de nombreux opérateurs qui offrent des jeux de casino en ligne aux Canadiens. Certains d’entre eux sont basés au sein des frontières canadiennes et certains sont basés à l’étranger. Voici un aperçu des plus grands fournisseurs de casinos en ligne et d’activités de paris au Canada.

NomSous licence de 
Jackpot CityKahnawake Gaming Commission and MGA 
Playolg.caAlcohol and Gaming Commission of Ontario
EspacejeuxLoto-Québec 
Playnow British Columbia Lottery Corporation
WCLC.comWestern Canadian Lottery Corperation

 

Opérateurs offshore

Casino scams - MGA Logo

La majorité des casinos qui opèrent en ligne le font dans des pays qui acceptent des opérateurs. Généralement, ce sont des opérations offshore à Malte, au Costa Rica et dans d’autres pays. Le fait qu’ils soient identifiés comme «offshore» est un peu déroutant car un grand nombre de casinos offshore sont situés à l’intérieur des frontières canadiennes; relevant techniquement de leur propre juridiction, car ils sont hébergés dans des réserves autochtones.

Âge de jeu légal Canada

Au Canada, l’âge légal pour jouer aux jeux de hasard varie légèrement selon les provinces. 

ProvinceAge légal de jeu 
Alberta18
British Columbia19
Manitoba18
New Brunswick19
Newfoundland and Labrador19
Nova Scotia19
Ontario19
Prince Edward Island19
Quebec18
Saskatchewan19

 

Lois sur la publicité pour les jeux de hasard au Canada

Lorsqu’il s’agit de diffuser de la publicité liée au jeu, la loi canadienne est assez claire. Le Code criminel interdit la publicité des jeux de hasard, sauf lorsqu’ils sont exploités par un gouvernement provincial ou des organismes de bienfaisance.

Par exemple

  • Toutes les publicités diffusées au Canada doivent être conformes à la Loi fédérale sur la concurrence et aux lois provinciales sur la protection des consommateurs.
  • Lorsque la publicité pour les jeux d’argent est autorisée, des protections doivent être en place pour dissuader les mineurs de jouer. Des messages sur le jeu responsable doivent également être présentés
  • Les publicités sur les jeux de hasard ne doivent pas encourager les comportements imprudents ou les dépenses dépassant les moyens financiers.
  • Les annonceurs ne doivent pas non plus laisser entendre ou inférer que la victoire est un résultat probable du jeu.

    Le non-respect de ces mesures publicitaires peut entraîner des poursuites fédérales et, dans certains cas, des peines privatives de liberté.

FAQ sur les jeux de hasard au Canada

Les gains de casino au Canada sont-ils imposables ?

La réponse directe à cette question est « Non », en supposant que vous n’êtes pas un joueur professionnel. Mais si vous l’êtes, c’est une autre histoire.

Les gains de poker sont-ils imposables au Canada ?

En ce qui concerne les gains de poker, les choses sont un peu plus complexes. La loi canadienne stipule que «les gains de poker sont soumis à l’impôt s’ils sont des« revenus d’une entreprise ».» Cela signifie qu’à terme, les joueurs gagnants pourraient être soumis à des conséquences fiscales, surtout s’ils semblent «gagner leur vie» ou s’ils augmentent leur fréquence de jeu.

Alors, cela pose la question de savoir quand jouer au poker équivaut à une entreprise ?

Eh bien, selon TheGlobeAndMail,

« La Loi de l’impôt sur le revenu ne fournit pas de réponse. Et il n’y a aucun cas rapporté expliquant précisément quand les gains nets des joueurs de poker individuels sont soumis à l’impôt sur le revenu. Dans l’ensemble de la jurisprudence canadienne rapportée sur la question connexe de la taxation des plus généralement, il n’y a que quelques cas où des joueurs individuels se sont révélés être dans le domaine du jeu. Le résultat pour les joueurs de poker est que ce n’est probablement que dans des circonstances exceptionnellement actives, habiles et financièrement prospères qu’ils feront face à un revenu canadien. l’obligation fiscale sur leurs gains. La principale difficulté juridique se pose pour déterminer à quel moment un contribuable franchit la frontière entre jouer au poker avec désinvolture et jouer professionnellement ou en tant qu’entreprise. «

Si je gagne à la loterie, mes gains seront-ils taxés ?

En ce qui concerne les gains de loterie, l’idée est assez similaire, mais les conditions changent en raison de la nature du jeu. Selon les règles exceptionnelles de l’Agence du revenu du Canada, si vous gagnez de l’argent à une loterie, vous n’êtes pas tenu de déclarer les gains ni de payer de taxe sur ces fonds. En fait, l’ARC n’a pas institué de plafond ou de limite sur ces gains. Cependant, la seule chose à surveiller est que tout intérêt gagné sur les gains sera soumis à l’impôt.

L’exception à la règle dans le cas des gains de loterie est si vos gains sont considérés comme faisant partie de votre revenu. Par exemple, si votre travail consiste à vendre des billets de loterie et que vous gagnez une commission pour la vente de billets gagnants, vous devez déclarer vos gains en tant que revenus.

En fin de compte, à moins que vous ne soyez un joueur de poker professionnel ou un employé vendant des billets de loterie, vous pouvez être assuré qu’aucune conséquence fiscale ne sera impliquée.

À qui incombe la responsabilité de mettre fin au jeu des mineurs au Canada ?

Les opérateurs en ligne sont tenus de mettre en œuvre plusieurs mesures sur leur site pour garantir que les mineurs ne peuvent accéder à aucun des services. Ces politiques sont conformes aux initiatives de jeu responsable que tous les opérateurs autorisés et réglementés doivent promouvoir pour protéger les clients. Un processus détaillé de vérification d’identité fait partie de ces mesures visant à prévenir les jeux de hasard pour mineurs.

Cependant, il incombe également au tuteur légal de prendre les précautions nécessaires pour s’assurer que les mineurs n’ont aucun moyen d’accéder à ces services. L’utilisation de logiciels de protection de l’enfance, tels que Cyber Patrol, Net Nanny ou CYBERsitter, est un moyen efficace de bloquer les sites de jeu contre les mineurs.